Les déprimes rendent fou

L’enfance n’est pas le seul à laisser des traces sur mon envie irrésistible de dépenser. Parfois il suffit d’un rien, une remarque que je prends mal, un truc qui m’énerve hop je compose le code et c’est foutu.

Il y a 2 ans j’ai dépensé la moitié de mon épargne en 3heures.

Un jour de drame, dispute avec le chéri, séparation difficile, je ne savais plus où j’en étais, j’ai fait pleins de conneries dont celle de dilapider mon compte épargne.

Ce n’est pas que ça me rassure non, mais dans les coups durs j’ai l’impression d’être spectatrice, de ne pas pouvoir gérer, bref j’aime pas les conflits, et dépenser est la seule chose que je pensais contrôler, la seule chose sur laquelle on ne pouvait rien me dire, on ne pouvais pas m’empêcher de la faire.

Je crois avoir pris cela comme un pouvoir.

Aujourd’hui à chaque fois que je me s’en mal, je dépense.

Qu’est ce que j’achète? Des choses que je n’achèterai pas quand je me sens bien car la raison est encore là.

Par exemple une robe à 100 euros craquante mais qui me parait chère, je suis capable sur un coup de tête, une dispute de la prendre juste pour le « ah je fais ce que je veux »

Docteur, c’est grave?

Psy, peux-tu m’aider?

Voilà encore un évènement qui agit sur ma raison.

Je ne comprends pas comment l’achat a pu m’aider et est devenu maintenant mon pire ennemi qui me contrôle lors de mes grands et si nombreux moments de faiblesse.

Et le pire c’est que lorsque je me sens mal d’acheter et bien j’achète…

un cas désespéré,

Money

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s